Skip to content. | Skip to navigation

Personal tools
Log in
Sections
You are here: Home Rencontre Le Réseau PROSPER reçoit Domenico Rossetti di Valdalbero, Administrateur Principal à la Commission Européenne (DG RTD)

Le Réseau PROSPER reçoit Domenico Rossetti di Valdalbero, Administrateur Principal à la Commission Européenne (DG RTD)

Invité à la réunion plénière du Réseau PROSPER le 24 mars 2014, Domenico ROSSETTI a dressé un bilan de la prospective dans le programme cadre FP7, puis examiné la place que pourrait avoir la prospective dans le nouveau cadre Horizon 2020.

Compte rendu de l'intervention de Domenico ROSSETTI

" La prospective a toujours été présente dans les activités de la Commission européenne, comme l’illustrent un certain nombre de rapports marquants : The World in 2025, Global Europe 2050, World an European Energy and Environment Transition Outlook, European forward looking activities : Building the future of ‘Innovation Union’ and ERA, etc.

Ces travaux relèvent d’une large typologie de processus prospectifs, allant du Foresight (visions qualitatives) au Forecasting (modélisation quantitatives). L’imagination est à l’œuvre dans le Foresight, qui explore les changements possibles, identifie les nouveaux défis de société et produit des visions d’avenir inspirantes pour les orientations politiques, mais parfois un peu rhétoriques. A l’autre extrémité, le Forecasting construit des modèles de projection qui permettent de quantifier des alternatives, ce qui est utile à la planification mais reste très technique. Entre les deux, on trouve des processus comme les Technology Roadmaps ou l’Horizon Scanning.

Avant d’aborder la place qu’aura la prospective dans Horizon 2020, il est intéressant d’en faire le bilan dans le 7e programme-cadre. Dans le FP7, la prospective était essentiellement présente dans le programme « Socio-economic sciences and Humanities » (SSH). Les travaux de prospective se distribuaient selon quatre grands thèmes :
- le futur de la globalisation, de l’Europe et des pays limitrophes,
- visions et tendances pour l’espace européen de la recherche, science, technologie et innovation,
- modélisation, nouveaux cadres comptables et politiques publiques orientées vers l’avenir,
- transitions vers une Europe socio-écologique responsable.

Dans chacun de ces grands thèmes, huit projets européens de prospective ont été financés (voir liste sur les planches de présentation). Au total, 50 millions d’euros ont ainsi été fléchés vers la prospective, sous le contrôle de la Direction générale RTD.

Le changement majeur, concernant la prospective dans Horizon 2020, est qu’elle n’apparaît plus comme une thématique bien délimitée donnant lieu à des projets spécifiques, mais comme une dimension souhaitable des projets de recherche, notamment sur le troisième pilier concernant les grands défis de société.

Sur le premier pilier -celui de l’excellence scientifique-, le processus bottom-up retenu pour l’ERC ou les bourses Marie Curie permet des propositions dans le champ de la prospective. Des études de prospective apparaissent également souhaitables, voire nécessaires, en appui des FET (Future and Emerging Technologies) ou lorsqu’il s’agit d’engagements lourds pour le développement d’infrastructures européennes de recherche.

Sur les autres piliers, une analyse systématique de toutes les thématiques publiée le 11 décembre 2013 (les ‘topics’ retenus suite aux priorisations établies par des discussions inter-DG et avec les Etats membres dans le cadre de la comitologie) conduit à pointer celles des thématiques où une forte dimension prospective apparaît (travail « de bénédictin » réalisé par Domenico Rossetti qui a parcouru les 2500 pages des 18  programmes de travail 2014-2015 d'Horizon 2020).

Le tableau en annexe (ci-dessous) dresse l’inventaire de ces différentes thématiques, qui apparaissent sur le second pilier (leadership industriel), surtout sur le troisième relatif aux "Défis sociétaux" et un peu sur le cinquième pilier (science avec et pour la société). Certaines thématiques sont essentiellement centrées sur la prospective, comme PHC 31 – 2014: Foresight for health policy development and regulation dans le défi Santé. Dans le défi ‘Transport’, une aire entière est consacrée à la prospective Socio-economic and behavioural research and forward looking activities for policy making, déclinée en cinq thématiques de recherche. Dans le cinquième pilier, deux thèmes ont une forte dimension prospective, concernant l’implication des citoyens dans l’élaboration de scénarios d’avenir ou de politiques publiques.

Cette imbrication de la prospective dans les thèmes de recherche correspond à un pari fait pour Horizon 2020. On espère une meilleure valorisation des résultats de la prospective dans les différents domaines concernés. Cette nouvelle approche est aussi une opportunité pour la communauté de la prospective, dans la mesure où des projets à contenu prospectif sont potentiellement éligibles dans toutes les thématiques. Mais, bien sûr ils y seront en concurrence vive avec d’autres projets : c’est à la communauté prospective de faire ses preuves et de démontrer son excellence ! La question de la sensibilité des évaluateurs à la qualité des projets de prospective proposés est aussi un point important, dans la mesure où, sur ces ‘topics’ un peu larges, il pourra y avoir des projets de natures très différentes, très difficiles à départager.

Il y a donc deux points sur lesquels on est attentif aujourd’hui à Bruxelles. Le premier est qu’il soit fait référence à la prospective dans le descriptif de l’appel à projets. Aujourd’hui, beaucoup de cahiers des charges mentionnent la prospective dans les bullet points énumérant les dimensions que doivent comporter les projets. Le second point concerne le recrutement des experts. Dans une note en préparation, la DG Recherche et Innovation recommandera vivement de veiller à ce que les panels d’experts couvrent un certain nombre de dimensions d’expertise, dont la prospective. Il est donc suggéré aux prospectivistes qui souhaitent s’enregistrer comme experts à Bruxelles, d’une part de bien faire apparaître leur expertise en prospective dans leur CV, d’autre part de se manifester dans les thèmes à fort contenu prospectif identifiés dans le tableau en annexe, faisant ainsi valoir que leur expertise transversale en prospective peut utilement compléter l’expertise des spécialistes des domaines en question.

Pour assurer une meilleure coordination et pénétration de la prospective à Bruxelles, il y a aujourd’hui un réseau de prospective au sein de la Commission, animé par le BEPA et sa Conseillère scientifique principale auprès du Président de la Commission, Anne Glover. Ce réseau est assez large, il comporte près de 200 personnes concernées par la prospective dans les différentes Directions Générales. Très peu d’entre elles sont à plein temps dans la prospective, mais cette ouverture à des personnes issues d’instances de la Commission qui n’étaient pas particulièrement en contact avec le noyau des acteurs les plus actifs en prospective, est intéressante car elle élargit la vision sur ce que doit et peut apporter la prospective.

Récemment, les résultats de l'initiative européenne interinstitutionnelle ESPAS ont été discutés avec le Président Barroso. ESPAS met en quelque sorte à jour les scénarios développés dans le cadre de Global Europe 2050. Pour les questions de Recherche et innovation, le groupe d'experts européens EFFLA a produit une dizaine de Policy briefs.

Enfin, l’ouverture d’un repository pour tous les travaux de prospective sur la plateforme Orbis Open Repository Base on International Strategic Studies http://europa.eu/espas/orbis/, est un pas important vers la mise à disposition d’un cadre de référence en prospective (démographie, etc.) permettant d’éviter que chaque étude ne soit obligée de redéfinir les éléments de contexte à prendre en compte, même s’il est bien clair qu’un state of the art reste nécessaire en début de projet, parce qu’en un ou deux ans, un certain nombre de choses peuvent avoir changé.

Un tout dernier point concerne la dimension de formation à la prospective. Cela reste un point faible pour le renouvellement et le développement des générations de prospectivistes, même si quelques initiatives ont déjà été prises. La dimension de formation était très présente dans le projet EFP (European Foresight Platform), on la retrouve dans FLAGSHIP et VERA. Mais aborder la formation à travers des projets pose un problème, puisque tout projet a une fin. Au niveau de la DG Recherche et Innovation, une formation interne a été organisée, qui a été suivie avec beaucoup d’intérêt."

 

 


ANNEXE

 

Inventaire des thématiques H2020 publiées dans le Work Programme 2014-2015,
présentant une dimension prospective importante

réalisé par Domenico ROSSETTI di VALDABERO
Administrateur principal à la Commission européenne

Pilier concerné

Défi

Thème

 

 

Industrial leadership


ICT

 

  • ICT 32 – 2014: Cyber security, Trustworthy ICT
  • ICT 10 – 2015: Collective Awareness Platforms for Sustainability and Social Innovation

Nanotechs, Advanced Materials, Biotech and Advanced Manufac-turing and Processing

  • NMP 33 – 2014: The Materials "Common House"
  • NMP 36 – 2014: Facilitating knowledge management, networking and coordination in NMP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Societal Challenge

 

 

Health

 

  • PHC 1 – 2014: Understanding health, ageing and disease: determinants, risk factors and pathways
  • PHC 31 – 2014: Foresight for health policy development and regulation
  • HCO 1 – 2014: Support for the European Innovation Partnership on Active and Healthy Ageing
  • HCO 2 – 2014: CA for the JPI "More Years, Better Lives - the Challenges and Opportunities of Demographic Change" - SRA

 

 

Food Security - Bioeconomy

  • SFS-18-2015: Small farms but global markets: the role of small and family farms in food and nutrition security
  • SFS-19-2014: Sustainable food and nutrition security through evidence based EU agro-food policies
  • ISIB-8-2014: Towards an innovative and responsible bioeconomy
  • Group of independent experts for policy relevant analyses and forward looking reflection on Bioeconomy related research
  • BG-2-2015: Forecasting and anticipating effects of climate change on fisheries and aquaculture
  • BG-10-2014: Consolidating the economic sustainability and competitiveness of European fisheries and aquaculture sectors to reap the potential of seafood markets

 

 

Energy

  • EE 12 – 2014: Socioeconomic research on energy efficiency
  • LCE 21 – 2015: Modelling and analysing the energy system, its transformation and impacts
  • B.2.3 (framework contract): Support to research and innovation policy in the areas of renewable energy, carbon capture and storage and clean coal

 

 

Transport

 

Socio-economic and behavioural research and forward looking activities for policy making:

  • MG.9.1-2015: Transport societal drivers
  • MG.9.2-2014: User behaviour and mobility patterns in the context of major societal trends
  • MG.9.4-2014: Research, technology development and market prospects for the European transport industries
  • MG.9.6-2014: Strengthening the research and innovation strategies of the transport industries in Europe
  • MG.5.4-2015. Strengthening the knowledge and capacities of local authorities

 

 

Environment

 

  • SC5-5-2014/2015 and SC5-10-2014/2015 : Coordinating and supporting research and innovation for climate action / for the management of natural resources
  • SC5-6-2014: Biodiversity and ecosystem services: drivers of change and causalities
  • SC5-18-2014/2015: Coordinating and supporting Earth Observation R&I in the EU, North Africa, ME and Balkan
  • WATER-2-2014/2015: Integrated approaches to water and climate change
  • WATER-5-2014/2015: Strengthening international R&I cooperation in the field of water

 

 

Inclusive Societies

 

  • EURO-4-2014: Political challenges for Europe
  • EURO-5-20152: ERA-NET on Smart Urban Futures
  • YOUNG-1-2014: Early job insecurity and labour market exclusion
  • INT-12-2015: The cultural, scientific and social dimension of EU-LAC relations
  • YOUNG-3-2015: Lifelong learning for young adults: better policies for growth and inclusion in Europe
  • REFLECTIVE-2-2015: Emergence and transmission of European cultural heritage and Europeanisation

 

 

Secure Societies

 

  • DRS-9-2014/2015: Science and innovation for adaptation to climate change: from assessing costs, risks and opportunities to demonstration of options and practices
  • DRS-1-2015: Potential of current and new measures and technologies to respond to extreme weather and climate events
  • FCT-6-2015: Detection and analysis of terrorist-related content on the Internet

 

Science with and for Society

 

  • ISSI.2.2014: Citizens and multi-actor engagement for scenario building
  • ISSI.4.2015: On-line mechanisms for knowledge-based policy advice