Skip to content. | Skip to navigation

Personal tools
Log in
Sections
You are here: Home Rencontre Le Réseau PROSPER reçoit Riel MILLER, responsable de la Prospective à l'UNESCO

Le Réseau PROSPER reçoit Riel MILLER, responsable de la Prospective à l'UNESCO

Invité à la réunion plénière du Réseau PROSPER le 17 décembre 2013, Riel Miller a développé sa vision d'une prospective qui libère des schémas de pensée d'aujourd'hui.

[extrait du CR de la réunion]

La prospective, telle que la conçoit Riel Miller et qu’il la déploie à l’UNESCO, est une discipline de l’anticipation qui vise à « changer la façon de changer » (« changer les conditions du changement »), c’est-à-dire permettre à chaque individu de s’échapper des conditionnements et des limitations qui brident sa capacité à explorer le futur sans y projeter d’emblée la manière de penser du passé. Riel Miller résume son approche en disant qu’il faut « décoloniser le futur », c’est-à-dire ne pas le laisser formater d’avance par nos modèles aujourd’hui.

En 2013, une série de réunions comprenant des « Forums du Futur », des « Conférences du Futur » et autres « Ateliers Rockefeller» ont créé une dynamique de débats sur la capacité des acteurs à préparer le futur du monde dans lequel ils vivent. L’importance du travail en réseaux pour coproduire des visions d’avenir, la capacité de contester les hypothèses qui sous-tendent actuellement les décisions, la nécessité d’utiliser des techniques rigoureuses pour l’anticipation, tels sont quelques uns des résultats de ces travaux.

En 2014, une vingtaine de « Future workshops » (ateliers de l’anticipation) auront lieu dans plusieurs pays du monde, sur des sujets proposés par des acteurs locaux, mais appréhendés dans un format méthodologique assez structuré. Ainsi la question des rites de passage à l’âge adulte a été retenue par la Sierra Leone, pays à très forte proportion de jeunes, pendant que la Pologne explorera le futur des musées et les Philippines la question du trafic des enfants.

L’objectif est de créer des communautés d’intelligence collective, aptes à utiliser le futur pour construire des comportements transformateurs débouchant sur des politiques transformatrices. Il s’agit notamment d’être capable d’embrasser l’incertitude et la complexité pour en faire les ressources de ces dynamiques transformatrices.

lien vers le site de l'UNESCO